Commande du 14e Concours – 2020

Commande du Concours :

Titre : Piano Works n°3 Black Letters

Compositeur : Pascal Dusapin

C’est une commande très émouvante pour plusieurs raisons. D’abord, elle a été fomentée par Pierre Encrevé qui était un grand ami, un grand linguiste et qui était le biographe de Pierre Soulages qu’il m’a fait rencontrer. Il m’a dit « je m’occupe de cette exposition [Soulages au Louvre] comme commissaire. Pierre Soulages a souhaité qu’il y ait quelque chose de toi dans les évènements qui sont organisés autour de cette exposition […] ».

Black Letters est une pièce très massive qui commence avec des accords très sombre et presque martelés. Il y a une verticalité qui, à un moment, se brise d’elle-même. Ce n’est pas une pièce sereine et il y a, à certain passage, une perturbation un peu oblique qui arrive dans la pièce et qui fait que la pièce devient extrêmement rebelle. Je ne sais pas pourquoi cette verticalité me paraissait « Soulagienne ».

Je voudrais que les candidats pour le Concours international de piano d’Orléans soient libres. Je voudrais qu’ils entrent dans cette partition avec leur propre histoire, leur propre conception. Je leur dirais : « Faites ce qui est marqué ». J’attache beaucoup d’importance à la notation et je crois être très précis, mais n’oubliez pas d’être vous-même. »

Propos de Pascal Dusapin recueillis par Isabella Vasilotta

Commande d’Orléans Concours International pour le 14e Concours international de piano d’Orléans

Visualiser partiellement l’œuvre :

 

Piano Works n°3 Black Letters de Pascal Dusapin interprété par Chiko Miyagawa, lauréate du 14e Concours international de piano d’Orléans 2020 :

Description de Pascal Dusapin de son œuvre Piano Works n°3 Black Letters :

Compositeur à l’honneur : Pascal Dusapin

Pascal Dusapin nait en 1955 à Nancy. Il suit les cours de Iannis Xenakis de 1974 à 1978, qui est pour lui un maître “à penser autrement” et qui élargit son horizon aux mathématiques et à l’architecture. Ses premières pièces, Souvenir du silence (1975) et Timée (1978) trouvent le soutien des compositeurs Franco Donatoni et Hugues Dufourt. André Boucourechliev lui lègue de précieux conseils qui resteront ancrés en lui.
Il remporte le prix de la Fondation de la Vocation (1977) et celui de la Villa Médicis (1981) où il séjournera 2 ans et écrira Tre Scalini, Fist et son premier Quatuor, Niobé. Il reviendra de Rome plus déterminé que jamais à composer. En 1986, il écrit Assaï pour le ballet de Dominique Bagouet dont la tournée le mènera de par le monde pendant des années. Il compose la même année son premier opéra Roméo & Juliette : un détournement d’intrigue et de genre, avec une musique totalement débridée. La création aura lieu simultanément à l’Opéra de Montpellier, en 1989 et au Festival d’Avignon suivi d’une tournée à l’étranger.
Pascal Dusapin compose plusieurs opéras : Medeamaterial d’après H. Müller créé à La Monnaie de Bruxelles (1991), To Be Sung d’après G. Stein au Théâtre des Amandiers à Nanterre (1994), Perelà, Uomo di fumo, d’après A. Palazzeschi à l’Opéra Bastille (2003), Faustus, The Last Night créé au Staatsoper Unter den Linden de Berlin (2006), Passion au Festival d’Aix-en-Provence (2008) inspiré par le mythe d’Orphée et Penthesilea d’après H. von Kleist au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles (2015). En septembre 2019, il compose son huitième opéra Macbeth Underworld, créé à la Monnaie de Bruxelles, une revisite du chef d’œuvre de Shakespeare dont il écrit le livret avec Frédéric Boyer, spécialiste du dramaturge anglais.
Pascal Dusapin compose également sept quatuors à cordes, des partitions vocales, sept études pour piano, un concerto pour piano et orchestre, A Quia, et un cycle de sept formes orchestrales écrit entre 1991 et 2009 et créé entre autres par Simon Rattle et Mstislav Rostropovitch racontant une longue symphonie de vie et d’émotions. Un nouveau cycle pour orchestre est en cours, inspiré par la nature et s’ouvre avec un premier volet, Morning in Long Island (2010), créé par l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Wun Chung. Parmi ses dernières créations, on retrouve un concerto pour violon, Aufgang, commandé par Renaud Capuçon, une pièce pour piano et six instruments, Jetzt genau!, un concerto pour violoncelle, Outscape (2016), créé par le Chicago Symphony Orchestra et un double concerto At Swim-Two-Birds pour violon et violoncelle, créé en 2017 par le Netherlands Radio Philharmonic Orchestra. En 2018, il compose un concerto pour orgue, Waves, dont la création a eu lieu le 26 janvier 2020 à la Elbphilharmonie de Hambourg.
Il reçoit de nombreux prix et distinctions : le titre de Commandeur des Arts et Lettres (2003), le Prix Cino del Duca (2005), le Dan David Prize (2007), le titre d’Académicien à la Bayerische Académie de Munich (2007) et une place de professeur au Collège de France à la Chaire de Création Artistique. En 2010 et 2011, il est “Guest Professor” à la Musikhochschule de Munich.
Son engouement pour les formes de la morphogénèse, la philosophie, la photographie, l’architecture et beaucoup d’autres, enrichit sa liberté d’invention et permet une myriade de niveaux d’écoute, de compréhension et d’émotions de ses œuvres. Il collabore avec de nombreux artistes : Sasha Waltz, James Turell, Peter Mussbach, Laurence Equilbey, l’ensemble Accroche Note, Le Philharmonique de Berlin, Simon Rattle, le Quatuor Arditti. De nouveaux projets lui font intégrer l’électronique comme lors du Monumenta de Richard Serra au Grand Palais et du 150ème anniversaire de la ville de Deauville, sur la plage. En 2011, il met lui-même en scène son cycle de lieder sur des poèmes de Nietzsche, O Mensch!, aux Bouffes du Nord à Paris. En octobre 2014, il imagine pour le Festival de Donaueschingen une installation visuelle et sonore, “Mille Plateaux”, qui voyagera entre autres au Lieu Unique à Nantes en 2015.
Artiste singulier, Pascal Dusapin continue son voyage sonore et formel sans dogme, offrant à travers des formes toujours diverses une musique furieusement émotive.

Irina Kaiserman, Décembre 2019

Les œuvres de Pascal Dusapin sont publiées aux Éditions Salabert (Universal Music Publishing Classical)

(c) DR

Share:

© 2021 OCI Piano - Mentions légales - Conception et réalisation Think Ad Communication