6e Concours international de piano d’Orléans 2004

Lauréats 2004 © DR

Le 6e Concours international de piano d’Orléans a lieu du 8 au 14 mars 2004 et a consacré Francesco Tristano Schlime, Reto Reichenbach et Ya-Ou Xie comme les 3 finalistes de cette édition.

Le concours s’est prolongé avec un concert de prestige donné par les lauréats à la Scène Nationale d’Orléans avec l’Orchestre National de Lille le jeudi 18 novembre 2004. Parmi les œuvres proposées au concours : Cage, Ligeti, Schoenberg et l’œuvre imposée de Thierry Escaich donnée en création mondiale à l’église Saint-Marceau d’Orléans par les finalistes avec la participation du Quatuor Benaim pour l’interprétation du Quintette de piano et cordes de G. Fauré ou de D. Chostakovitch.

Dates :

Du 8 au 14 mars 2004.

Programme & Règlement :

Tous les informations concernant le déroulé des épreuves et modalités de participations sont disponibles dans le Catalogue et le Règlement du concours.

Membres du Jury :

  • Michel Decoust – Compositeur, France – Président du Jury
  • Ursula Oppens – Pianiste, États-Unis
  • Hakon Austbo – Pianiste, Norvège
  • Ronald Cavaye – Pianiste, Grande-Bretagne
  • Peter Cosse – Musicologue, Autriche
  • Eugène Moguilevsky – Pianiste, Russie
  • Ichiro Nodaira – Pianiste, Japon

Palmarès du Concours 2004 :

Retrouvez le palmarès du concours ICI

Commande du Concours :

Titre : Choral’s Dream

Compositeur : Thierry Escaich

« Il s’agit d’un petit poème symphonique où l’on part du rêve pour s’acheminer vers des instants violents et dynamiques voire dramatiques. Ce qui est intéressant est que je vais avoir affaire à des tempi et à des interprétations différentes qui vont me pousser à jouer différemment en fonction des candidats, autant de pianistes qui viennent ici mettre l’accent sur ce qu’ils aiment. Choral’s dream est une musique de chambre et nous allons ainsi travailler sur le timbre et le dialogue, avec rupture ou passage en douceur de l’un à l’autre. La musique contemporaine ? En vérité, je suis tombé dedans. Mais on n’opte pas pour la musique contemporaine, on fait de la musique tout court. »

Thierry Escaich

Compositeur à l’honneur : Thierry Escaich

Organiste et improvisateur de renom, Thierry Escaich tient une place prépondérante dans la création musicale actuelle. Dès 1990, date à laquelle il clôt ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris après l’obtention de huit Premiers Prix, ses premières œuvres sont récompensées par le Prix de la Fédération franco-américaine Florence Blumenthal à l’unanimité d’un jury composé de personnalités comme Eliott Carter, Henri Dutilleux ou Maurice Ohana. Divers prix décernés par la SACEM et l’Institut de France en passant par le Grand Prix des Lycéens en 2002 pour en arriver à la Victoire de la musique en tant que compositeur de l’année 2003.
Son univers musical, d’une rare densité expressive (Télérama) où se mêlent des œuvres telles le Chant des Ténèbres (1992), le Concerto pour orgue et orchestre (1995) ou encore Résurgences pour trompette et orchestre (2002), ainsi que son oratorio le Dernier Evangile (2000).

Ses œuvres orchestrales sont au répertoire de divers orchestres français ou étrangers, tels les Orchestres de Bonn, de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de Lille où Thierry Escaich est en résidence entre 2003 et 2005.
Son disque d’œuvres orchestrales (Accord/Universal) reçoit en 2002 le Diapason d’or de l’année. Titulaire de l’orgue de St Etienne du Mont (Paris) depuis 1997 (où il succède à Maurice Duruflé) Thierry Escaich mène parallèlement une carrière internationale d’organiste qui en fait un ambassadeur de la grande école d’orgue française d’improvisation comme en témoignent ses divers enregistrements sous les labels Chamade et Calliope récompensés par de nombreuses distinctions discographiques.

Enfin, sa passion pour le Cinéma, le pousse à improviser au piano ou à l’orgue, à composer pour le cinéma muet comme en témoigne sa musique d’accompagnement de l’heure Suprême de Frank Borzage commandée par le Louvre en 1999. Depuis 1992, Thierry Escaich est professeur d’écriture et d’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Galerie :

Share:

© Think Ad 2020 - Mentions légales