5e Concours « Brin d’herbe » 2013

5e Concours « Brin d’herbe »  2013 :

La 5e édition du Concours international de piano d’Orléans junior Brin d’herbe s’est déroulée Salle de l’Institut, du 17 au 21 avril 2013.
Le concours a réuni 38 jeunes pianistes autour du répertoire de 1900 à nos jours. Trois œuvres pour piano seul intitulée « Pantomime, Irae et Impacts », commandées au compositeur Bruno Giner, ont été données en création. Le Jury, présidé par Stevan Kovacs Tickmaye, a décerné 17 Prix sur les trois niveaux de compétition.

Dates :

Du mercredi 17 Avril au dimanche 21 Avril 2013.

Programme & Règlement :

Toutes les informations concernant le déroulé des épreuves et modalités de participations sont disponibles dans le programme et le Règlement du concours.

Membres du jury :

  • Stevan Kovacs Tickmaye – Compositeur et pianiste, France – Président du Jury
  • Vincenzo Balzani – Pianiste, directeur artistique de divers concours et l’association Pianofriends , Italie
  • Michel Runtz – Pianiste, compositeur, France/Suisse
  • Marika Meshkuna–Slate – Pianiste et Directrice artistique du Concours YPN, Grande Bretagne
  • Susanna Spaemann – Directrice artistique du Festival Vienna Young Pianists, Autriche

    Palmarès du Concours 2013 :

Retrouvez le palmarès du concours ICI

Commande du Concours :

Titre : Pantomime, Irae et Impacts.
Compositeur : Bruno Giner

Une œuvre imposée a été commandée au compositeur Bruno Giner pour chaque niveau du concours (commande soutenue par la Région Centre). Il s’agit de trois pièces pour piano et percussion (trois niveaux). Le premier niveau se nomme Pantomime, le deuxième niveau se nomme Irae et le troisième niveau se nomme Impacts.

Percussionniste : Hélène Brana

« La vision première de l’œuvre est sonore, fugace, violente et définitive. Et puis… et puis vient le temps de l’écriture… une  errance chargée d’encre et de papier, tentative d’écrire dans sa propre langue ce qu’on ne sait pas encore écrire »

Bruno Giner commence ses études musicales à Toulouse, puis dans sa ville natale et à Barcelone. A Paris, il suit régulièrement les cours de Pierre Boulez au Collège de France et travaille la composition (électroacoustique et instrumentale) successivement avec Luis de Pablo, Ivo Malec et Brian Ferneyhough. Aujourd’hui, ses œuvres sont jouées dans de nombreux festivals français et internationaux, et sont interprétées par différents ensembles de musique contemporaine. Son catalogue comporte des pièces pour solistes, des partitions de musique de chambre, de la musique vocale, orchestrale, des œuvres pour l’apprentissage, etc. Sa musique révèle un caractère charnel, parfois virtuose, une énergie canalisée par la formalisation d’une écriture rigoureuse qui n’empêche pas un travail plus empirique sur la morphologie et la matière sonore.

En 1998, Bruno Giner reçoit le Prix Hervé Dugardin décerné par la SACEM pour l’ensemble de son œuvre. Parmi ses dernières compositions, citons Paraphrase sur « Guernica » de Paul Dessau pour clarinette, violoncelle, piano et percussions (2003), TCP 17 pour harpe, guitare et mandoline (2005), Clameurs, concertino pour deux percussions et ensemble à vents (2006), Charlie opéra de chambre d’après Matin brun de Franck Pavloff (2007), Extra pour huit violoncelles (2007-2008), Quatuor n° 3 pour quatuor à cordes et percussion (2008).  Il réalise dans le cadre de la 5e édition du Concours Brin d’herbe un recueil de trois pièces pour piano et percussions.

Parallèlement à ses activités compositionnelles, Bruno Giner a régulièrement collaboré à différentes revues musicales, encyclopédies ou labels discographiques. Par ailleurs, il signe trois livres : Musique contemporaine : le second vingtième siècle (Editions Durand, 2000), Toute la musique ? (Editions Autrement Junior, 2003), De Weimar à Térézine 1933-1945 : l’épuration musicale (Editions Van de Velde, 2006), Kurt Weill (Bleu Nuit, 2018).

Bruno Giner

Galerie : 

Share:

© Think Ad 2020 - Mentions légales