Prix André Jolivet – 2 500 €

Prix spéciaux

Compositeurs du XXe siècle

Chaque candidat devra présenter dans l’ensemble du programme du Concours au moins deux Prix Spéciaux – Compositeurs du XXe siècle différents (liés donc à deux compositeurs différents). La candidature à un Prix Spécial lié à un compositeur doit faire l’objet d’un réel engagement artistique de la part du candidat et donc s’insérer avec cohérence dans le reste du programme.
Pour chaque Prix Spécial, le candidat devra présenter au moins 8 minutes de musique du compositeur concerné.
Le choix de l’œuvre présentée pour ce Prix est laissé libre aux candidats. Toutefois, ceux qui choisiraient Mana ou les Cinq Danses rituelles devront présenter ces œuvres dans leur intégralité.

Offert par l’Association des Amis d’André Jolivet et Madame Christine Jolivet-Erlih.
Les œuvres pour piano d’André Jolivet apparaissent sur le site jolivet.asso.fr

ANDRÉ JOLIVET, COMPOSITEUR FRANÇAIS (1905 – 1974).

André Jolivet grandit dans un contexte familial qui le dispose autant à la musique qu’au théâtre ou à la peinture. C’est du reste le peintre et baryton Georges Valmier qui le présente à Paul Le Flem avec lequel à partir de 1927, il étudie l’harmonie et le contrepoint. Intéressé tout autant par la Renaissance que par les œuvres de Bartók, de Berg ou de Schoenberg, il rencontre Edgar Varèse qui l’initie à ses recherches acoustiques. Sa découverte de l’Afrique du Nord lui permet de développer encore sa connaissance des musiques extra européennes. Avec Mana, texte fondateur et date incontournable dans le domaine du répertoire pianistique, Jolivet établit son langage personnel. Membre du groupe Jeune France (Yves Baudrier, André Jolivet, Daniel-Lesur, Olivier Messiaen), il participe au manifeste commun, qui affirme leur volonté d’apporter à la musique «sa violence spirituelle et ses réactions généreuses». Le 1er janvier 1945, Jolivet est nommé directeur de la musique à la Comédie-Française, fonction qu’il occupera jusqu’en 1959. Dans son catalogue très important, le piano occupe une place privilégiée. Créateur à Aix-en-Provence du Centre Français d’Humanisme Musical, conseiller technique à la Direction générale des Arts et des lettres, Jolivet est nommé en 1966 professeur de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il consacre les deux dernières années de sa vie à un opéra resté inachevé : Bogomilé ou le Lieutenant perdu sur un livret de Marcel Schneider.

Share:

© Think Ad 2019 - Mentions légales