Prix Edison Denisov – 2 000 €

Prix spéciaux

Compositeurs du XXe siècle

Chaque candidat devra présenter dans l’ensemble du programme du Concours au moins deux Prix Spéciaux – Compositeurs du XXe siècle différents (liés donc à deux compositeurs différents). La candidature à un Prix Spécial lié à un compositeur doit faire l’objet d’un réel engagement artistique de la part du candidat et donc s’insérer avec cohérence dans le reste du programme.
Pour chaque Prix Spécial, le candidat devra présenter au moins 8 minutes de musique du compositeur concerné.
Les candidats devront présenter une œuvre au choix entre :
– Variations
– Signes en blanc
– Reflets
– Trois préludes

Offert par Madame Ekaterina Denisova.

L’association des Amis d‘Edison Denisov a été créée en 2003 afin de promouvoir le plus largement possible l’œuvre du compositeur. Elle suscite et soutient des projets culturels liés à la diffusion de la musique denisovienne, à travers toute l’Europe et plus particulièrement en France et en Russie. Colloques, publications, concours et festivals font également partie de son action.

EDISON DENISOV, COMPOSITEUR RUSSE (1929-1996)

Edison Denisov est l’un des représentants les plus significatifs de la musique russe contemporaine. Né à Tomsk, en Sibérie, il fait ses études universitaires en tant que mathématicien et se spécialise en analyse de fonctions. Parallèlement, il commence ses études de musique. Il envoie ses premiers opus à Chostakovitch qui l’encourage à entrer au Conservatoire de Moscou. C’est Vissarion Chebaline, remarquable pédagogue, qui lui apprend son métier. En 1959, Edison Denisov devient lui-même professeur au Conservatoire. Faisant partie d’un groupe de compositeurs d’avant-garde, Edison Denisov est très vite mis en marge de la vie musicale officielle. Il décide cependant de poursuivre sa propre voie artis-tique. Dans ses premières œuvres, Edison Denisov, influencé par la Deuxième Ecole Viennoise, a sur-tout exploré la technique sérielle. Il est le premier, dans la musicologie russe, à écrire un ouvrage sur la dodécaphonie et la technique sérielle. Au début des années 70, Edison Denisov s’intéresse aux effectifs importants et compose, en 1970, sa première œuvre pour grand orchestre, Peinture. Dans les années 80, Edison Denisov compose ses œuvres les plus significatives : l’opéra L’Ecume des jours d’après Boris Vian, Requiem, Première Symphonie pour grand orchestre. Il explore aussi le thème de la religion (Trois fragments du Nouveau Testament et Lumière paisible). Il affirme que pour lui, la musique, dans toutes ses formes, est un art spirituel. Ses relations amicales avec des compositeurs tels que Pierre Boulez, Henri Dutilleux, Yannis Xenakis, et son travail avec des interprètes français l’ont intégré dans la vie musicale française. Il est nommé Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 1986 et reçoit le Grand Prix de la Ville de Paris en 1993.

 

Share:

© Think Ad 2019 - Mentions légales